Evolution des hyperthyroïdies au Laboratoire des Radio-isotopes

Evolution des hyperthyroïdies au Laboratoire des Radio-isotopes

RAKOTOARIVELO Jean Antoine

Thèse Médecine Humaine, Faculté de Médecine/Université d'Antananarivo Madagascar, 2007

La fréquence d’apparition de l’hyperthyroïdie augmente toujours dans le Service de Médecine Nucléaire  Laboratoire des Radio-isotopes Antananarivo entre 1980 et 207. 905 cas de thyrotoxicoses sur 10 877 ont été recensés durant cette période. L’augmentation du  nombre de cas coïncide avec l’année d’introduction de la prophylaxie sodée. Cette affection touche surtout la population  active, essentiellement les femmes entre 30 et 49 ans, avec un sex ratio de 1/12.

Sur le plan clinique, la goïtre est le motif de consultation le plus rencontré. Les signes cliniques sont dominés par les signes cardio-vasculaires : palpitations (84%) et la tachycardie. Le diagnostic est confirmé par les dosages hormonaux : TSH basse (92%) et T4 élevée (96%). L’examen isotopique est essentiel au diagnostic avec deux scintigraphes : Mecaserto et Gamma caméra.

Les étiologies révélées par ordre décroissant sont : l’adénome toxique (35%), les GMNT (28%), la maladie de Basedow (22%), l’hyperthyroïdie induite par l’iode (3%). Le traitement est fonction des étiologies : antithyroïdiens de synthèse, chirurgie et iode radioactif. Nous proposons une étude nationale sur l’incidence réelle de l’hyperthyroïdie, une évaluation des besoins réels en iode de chaque région, une étroite collaboration multidisciplinaire en matière de thyroïdologie, une sensibilisation du personnel médical pour un diagnostic précoce et une bonne prise en charge de la maladie. Une amélioration du niveau de vie de la population conditionne l’amélioration de la prise en charge d’une façon générale.

Mots-clés : hyperthyroïdie, scintigraphie, dosages hormonaux, induite, supplémentation iodée.

Président de thèse : Professeur RASAMINDRAKOTROKA Andry

Juges : Professeur  RATOVO Fortunat Cadet  - Professeur RAKOTOVAO Fred

Rapporteur de thèse : Docteur RANIVONTSOARIVONY Martine

Directeur de thèse : Professeur  RASAMINDRAKOTROKA Andry

Commentaires (3)

1. Rakotoarisoa Lun 12 mars 2012

Bonjour, aiza kay za no mety mahita docteur afaka manasitrana hypertyroide de façon permanent eto Madagascar, izany hoe @ iode radioactif.

andryrasamindrakotroka

andryrasamindrakotroka Le Mar 13 mars 2012

Bonjour ! Vous contactez Docteur martine au Laboratoire des Radio-isotopes ou à l'Hopital de Befelatanana. C'est la personne ressource la plus qualifiée. Excusez moi pour le retard à ma réponse. C'est seulement maintenant que j'ai pu avoir avoir le temps de me brancher. Que Dieu vous bénisse

2. Rakotoarisoa Lun 12 mars 2012

Bonjour, aiza kay za no mety mahita docteur afaka manasitrana hypertyroide de façon permanent eto Madagascar, izany hoe @ iode radioactif.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site