Etude de la résistance osmotique érythrocytaire

Etude de la résistance osmotique érythrocytaire

TANTELINIRIMIARANA Hoby

Thèse Médecine Humaine, Faculté de Médecine/Université d'Antananarivo Madagascar, 2007

Le test de résistance osmotique érythrocytaire rentrant dans le cadre des analyses biologiques d’une anémie hémolytique a été mis au point de façon prospective du 23 Décembre 2006 au 23 janvier 2007 à l’UPFR d’hématologie du CHUA-JRA Antananarivo. Les échantillons de sang étudiés ne présentaient aucune anomalie quantitative ni  anomalie morphologique. Des solutions de NaCl de dilution croissante allant de 0,55% à 0,20% ont été testées. Cent huit échantillons de sang concernaient 56,48% du sexe masculin, 43,52% du sexe féminin, et 18,88% de moins de 15 ans. Le début de l’hémolyse apparaît plus tôt pour le sexe féminin et plus tardivement pour les moins de quinze ans, mais la différence n’est pas significative. Le début de l’hémolyse apparut plus précoce à 0,50% pour un patient ayant des hématies en forme elliptique. Celui-ci était retardé à 0,30% pour un nouveau-né et identique aux hématies normales pour les hématies drépanocytaires. La membrane d’érythrocytaire des malgaches beaucoup plus résistante apparemment que celle de la population caucasienne devrait être expliquée. L’étude des constituants de la membrane érythrocytaire, en particulier les protéines membranaires figure parmi les perspectives.

Mots-clés : résistance osmotique, membrane érythrocytaire, hémolyse, anémie, Madagascar.

Président de thèse : Professeur RASAMINDRAKOTROKA Andry

Juges :  Professeur  Dénis Roland RAKOTOARIMANANA - Professeur RANDRIANJAFISAMINDRAKOTROKA Nantenaina Soa

Rapporteur de thèse : Docteur RAKOTO Alson Olivat Aimée

Directeur de thèse : Professeur  RASAMINDRAKOTROKA Andry

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site