Traitement de la lithiase urique par l'alcalinisation et la diurèse

Traitement de la lithiase urique par l'alcalinisation et la diurèse

Rabenantoandro R. 1, Rasamindrakotroka A.J. 2, Randrianonimandimby J 1.

1/ Service de Réanimation Nephrologique CHU d’Antananarivo – JRA, Madagascar

2/ Service de Laboratoire d’Immunologie CHU d’Antananarivo – JRA, Madagascar

3/ Faculté de Médecine d’Antananarivo Madagascar

Inter-Fac Afrique, 1990, 14, 5-9

Une symptomatologie clinique variée, une insuffisance rénale d’apparition brutale chez un goutteux au cours d’un syndrome diarrhéique, des douleurs lombaires continues, une hématurie macroscopique ont conduit, associés aux examens paracliniques, au diagnostic de lithiase urique. Sur le plan biologique, à côté de l’hyperuricémie et de l’hyperuraturie qui sont inconstantes, c’est la mesure du pH urinaire pendant le nycthémère qui constitue l’argument le plus important en faveur de la lithiase urique devant une image de calcul radio-transparent : il est toujours inférieur à 5,4.

Nous rappoprtons 4 cas de lithiase urique, traitée médicalement, avec succès, par une alcalinisation des urines et une cure de diurèse.

Mots clés : lithiase uriqu - pH urinaire -  alcalinisation -  cure de diurèse.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×