Malnutrition par carence protidique (kwashiorkhor) et immunité humorale chez des enfants de moins de cinq ans d'Antananarivo

Malnutrition par carence protidique (kwashiorkhor) et immunité humorale chez des enfants de moins de cinq ans d'Antananarivo

Rasamindrakotroka A.J.1, Razafimbelo MJ2, Rakotondrajao R1, Raobijaona2, Rakotoarimanana DR3, Rakotomanga S3

1/ Laboratoire National de Référence de l’infection par le VIH/SIDA - Service de Laboratoire d’Immunologie CHU d’Antananarivo – JRA, Madagascar

2/ Hôpital des Enfants Tsaralalana Antananarivo Madagascar

3/ Faculté de Médecine d’Antananarivo Madagascar

Recherches pour le Développement, Série Médecine, 1992, 3,1:161-169

Le rapport du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) de 1989 fait figurer Madagascar parmi les pays à taux de mortalité infantile élevé. La malnutrition par carence protidique n’est pas étranger à ce phénomène. Ainsi, de Mars à Décembre 1990, nous avons organisé une étude prospective chez des enfants atteints de «Kwashiorkor pur » sans signe d’infection et étudié les éventuelles répercussions de la carence protidique sur l’immunité à médiation humorale. Onze enfants atteints de « Kwashiorkor  pur » ont été recensés et un groupe de  dix enfants bien portants a été constitué. Les explorations biologiques effectués concernent : la protidémie, l’albuminémie, les taux sériques d’des immunoglobulines IgG, IgA et IgM. L’électrophorèse des protéines n’a pas pu être réalisé faute de réactifs.

Chez les enfants bien portants, les résultats des différentes explorations biologiques sont comprises dans la fourchette de normalité. Chez les enfants malades, il a été relevé une hypoprotéinémie importante (inférieure à 44 g/l), une hypoalbuminémie marquée (moins de 30 g/l) et une baisse significative des IgG (moins de 8 g/l) avec des taux d’IgG et d’IgA à la limite inférieure de la normalité. Cette chute des IgG se traduit par une diminution de la résistance aux infections parasitaires, virales et fongiques.

L’atteinte immunitaire dans la malnutrition par carence protidique, constitue surement une des causes de mortalité infantile élevée à Madagascar. Son étude mérite d’être approfondie pour mettre en route un traitement efficace et prendre des mesures préventives adéquates.

Mots clés : malnutrition -, kwashiorkor - immunité humorale – enfants -  Antananarivo. 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site