Le sida à Madagascar. I. Politique d'intervention pour maintenir la basse prévalence de l'infection par le VIH : Les spécificités bio-épidémiologiques de l'Océan Indien

Le sida à Madagascar. I. Politique d'intervention pour maintenir la basse prévalence de l'infection par le VIH : Les spécificités bio-épidémiologiques de l'Océan Indien.

Cliquez ici pour consulter ce document en texte intégral.

Type ARTICLE (COMMUNICATION), 1998 (1996/11/18), FRA, FRE
Auteurs RAVAOARIMALALA (C.), ANDRIAMAHENINA (R.), RAVELOJAONA (B.), RABESON (D.), ANDRIAMIADANA (J.), MAY (J.F.), BEHETS (F.), RASAMINDRAKOTROKA (A.)
Auteurs moraux Ministère de la santé. INC, Laboratoire national de référence Mst. Sida. INC
Titre Le sida à Madagascar. I. Politique d'intervention pour maintenir la basse prévalence de l'infection par le VIH : Les spécificités bio-épidémiologiques de l'Océan Indien.
Policy intervention to preserve low HIV prevalence in Madagascar : Cancerous pathology of the Indian Ocean.
Congrès Congrès de Médecine tropicale de langue française.
Périodique BULLETIN DE LA SOCIETE DE PATHOLOGIE EXOTIQUE
Volume, fascicule 91, 1
ISSN 0037-9085
Pages 71-73, 14 réf.
Résumé(s) Madagascar est relativement épargnée de l'épidémie du VIH.
Cependant, les facteurs favorisant l'explosion du VIH sont présents, tels la haute prévalence des MST, la prostitution et le tourisme.
Pour éviter la complaisance et l'inertie des autorités et de la population, un étude de projection et de l'impact socio-économique du sida à Madagascar a été menée en 1995.
Cette étude a été réalisée à partir d'une enquête de séroprévalence du VIH et de la syphilis et a permis d'évaluer le problème du VIh et de déterminer les interventions préventives.
Sur 4131 individus étudiés, 8 (2%) étaient séropositifs au VIH, et 732 (17,7%) positifs à la syphilis.
Le nombre total de séropositifs à Madagascar a été estimé à 5000 et les personnes à risque à 1 000 000 pour une population totale de 13 800 000.
La séropositivité de la syphilis a été significativement associée à l'analphabétisme et à la prostitution.
Les modèles de projection prévoient un taux de séroprévalence du VIH entre 3% et 15% parmi les adultes en 2015.
L'impact des interventions spécifiques a été modelé.
Le 1er Décembre 1995, la communication des résultats a été lancée durant la cérémonie officielle de la journée mondiale du sida avec 6 ministères.
Madagascar opte pour une approche singulière : malgré les problèmes graves énumérés, inhérents aux pays pauvres en développement, de grands efforts doivent être faits pour prévenir l'explosion du VIH tant que la prévalence est encore basse. (...)
Mots-clés BDSP Sida, Virose, Infection, Epidémiologie, Madagascar, Afrique, Prévalence, Homme, Politique santé, Facteur risque, Immunopathologie
Mots-clés PASCAL SIDA, Virose, Infection, Epidémiologie, Madagascar, Afrique, Prévalence, Homme, Politique sanitaire, Facteur risque, Immunopathologie, Immunodéficit
AIDS, Viral disease, Infection, Epidemiology, Malagasy Republic, Africa, Prevalence, Human, Health policy, Risk factor, Immunopathology, Immune deficiency
Référence BDSP : 175076
Notice produite par INIST-CNRS : 98-0476784
Code INIST-CNRS 002B06D01
Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×