Insuffisance rénale aigue sur glomérulonephrite au cours du paludisme à Plasmodium falciparum sur les Hauts-plateaux malgaches

Insuffisance rénale aigue sur glomérulonephrite au cours du paludisme à Plasmodium falciparum sur les Hauts-plateaux malgaches

R Rabenantoandro, AJ Rasamindrakotroka, DR Rakotoarimanana

Inter-fac Afrique n° 12 - 1990, 8 - 13

Résumé

Parmi les 48 cas d'insuffisance rénale aigue récencés dans notre Service de Réanimation Néphrologique durant 2 ans, 8 cas  (16%) sont d'origine paludéenne, dont 5 cas (10,4%) par glomérulonéphrite aigue. Tous ces malades avaient une lame positive à Plasmodium falciparum, et la biopsie rénale a révélé au niveau des glomérules des signes de prolifération endocapillaire. Deux malades ont été hémodialysés, un malade a repris sa diurèse après remplissage vasculaire et traitement diurétique, et deux autres avaient une insuffisance rénale à diurèse conservée.

Le traitement à base de chlorhydrate de quinine injectable en perfusion a permis de guérir à la fois l'insuffisance rénale et le paludisme.

Le contexte clinique et cette épreuve thérapeutique ont permis de relier l'insuffisance rénale aigue au paludisme. Il aurait été meilleur de mettre en évidence au niveau des glomérules les anigènes plasmodiaux et prouver que les  IgM étaient des anticorps antiplasmodiaux.
Mots clés : insuffisance rénale aigue, glomérulonéphrite aigue, paludisme à Plasmodium falciparum, chlorhydrate de quinine.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site