Glomérulonéphrite extra-membraneuse et cysticercose

Glomérulonéphrite extra-membraneuse et cysticercose


Cahiers d'études et de recherches francophones / Santé . Volume 6, Numéro 4, 254-7, Juillet-Août 1996, Note de recherche

 

Auteur(s) : Rakotomanantsoa Rabenantoandro, Lanto Rasoloarijaona, Claude Raharivelina, Jeannot Ralaifonenana, Jean Rasamindrakotroka, Service de réanimation néphrologique, Laboratoire d’immunologie-sérologie, hôpital J. Ravoahangy Andrianavalona, BP4150, Antananarivo, Madagascar..


Résumé : Un cas de syndrome néphrotique impur au cours d’une cysticercose est décrit. Une biopsie rénale a montré une glomérulonéphrite extra-membraneuse, signant l’intervention de complexes immuns dans la réaction due à ce parasite. Un traitement par pratiquantel a provoqué la disparition des nodules sous-cutanés spécifiques de la cysticercose, une diminution progressive de la protéinurie entraînant une rémission du syndrome néphrotique et une baisse du titre des anticorps après un pic post-thérapeutique immédiat. Ce malade avait déjà reçu de la prednisolone, sans aucun effet favorable. La fonction rénale est restée stable car, malgré une ascension post-thérapeutique immédiate, la créatininémie est revenue à une valeur juste intérieure à celle avant traitement, après vingt mois d’évolution. Cette néphropathie compliquant une infestation par la cysticercose et d’évolution favorable après traitement antiparasitaire souligne l’intérêt de la recherche de ce type d’infestation. La sérologie de la cysticercose doit être ajoutée à la liste des antigènes responsables de glomérulonéphrite extra-membraneuse à rechercher

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×