Premier cas de cryptococcose neuro-méningée chez un sidéen détecté à l'UPFR de Parasitologie-Mycologie CHUA-JRA

RAKOTOVAO-RAVAHATRA Zafindrasoa Domoina

Mémoire de Diplôme d’Etude de Formations Spécialisées de Biologie Médicale, Faculté de Médecine/Université d'Antananarivo Madagascar, 2007

La cryptococcose neuro-méningée est une mycose cosmopolite due à Cryptococcus neoformans. Elle touche essentiellement l’immunodéprimé, en particulier le sujet infecté par le virus de l’immunodéficience humaine. Cette étude rapporte le premier cas de méningo-encéphalite à Cryptococcus neoformans chez un sidéen diagnostiqué à l’Unité Paraclinique de Formation et de Recherche en Parasitologie-Mycologie du Centre Hospitalo-universitaire d’Antananarivo Joseph Ravoahangy Andrianavalona à Madagascar. Il s’agit d’un patient âgé de 35 ans suivi en service de Maladies Infectieuses pour un état fébrile associé à une paralysie faciale gauche périphérique et des crises convulsives partielles. L’examen mycologique du liquide céphalo-rachidien confirme la présence de Cryptococcus neoformans et pose le diagnostic de cryptococcose neuro-méningée. Le patient est décédé le lendemain sans qu’un traitement adapté n’ait eu le temps d’être installé. La cryptococcose neuro-méningée nécessite un diagnostic biologique très rapide car son pronostic dépend de la rapidité de la mise en route d’un traitement adapté. A Madagascar, cette pathologie reste encore mal connue des médecins, même de ceux qui s’occupent des personnes vivant avec le virus de l’immunodéficience humaine. D’où l’objectif de la présente étude qui consiste à sensibiliser les médecins pour une prise en charge précoce de cette pathologie après la confirmation diagnostique par l’examen mycologique du liquide céphalo-rachidien.

Mots-clés : Cryptococcose, épidémiologie, VIH-SIDA, affections opportunistes.

Président de thèse : Professeur RASAMINDRAKOTROKA Andry

Juges : Professeur  RANDRIANJAFISAMINDRAKOTROKA Nantenaina Soa  - Professeur RAZANAKOLONA Lala Rasoamialy Soa

Directeur de mémoire : Professeur  RASAMINDRAKOTROKA Andry

Commentaires (1)

1. DJANTO LAURENT Ven 17 juin 2011

avoir des info sur le diagnostic (clinique et biologique), la prise en charge thérapeutique et l'évolution.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site