Proverbes malgaches 4

Proverbes malgaches

Ny olombelona mora soa sy mora ratsy (Les hommes peuvent être facilement bons comme ils peuvent être facilement mauvais) 

Ny olombelona tsy fo vato, fa fo emboka (Le cœur de l’homme n’est pas de pierre mais de résine) 

Ny olombelona toy ny amalon an-drano ka be siasia (Les hommes vont de-ci de-là comme les anguilles dans l’eau)

Ny olombelona voatr’ampangoro , ka mifandimby ambony sy ambany (Les hommes sont comme le riz qui bout dans la marmite, ils sont tantôt en haut, tantôt en bas)

Ny olombelona tsy ary mitovy (Tous les hommes ne sont pas faits de la même façon) 

Ny olombelona tsy miditra am-pitarihan-tokana (Tous les hommes ne suivent pas le même chemin) 

Ny olombelona toy ny omby : indray mandry fa tsy indray mifoha (Les hommes sont comme les bœufs : ils couchent ensemble, mais ils ne se lèvent pas tous en même temps (chacun vaque à ses propres affaires). 

Ny olombelona fandrin-drano, ka tsy misy avo sy iva (Les hommes sont pareils à la surface d’une eau tranquille, il n’y a ni haut ni bas (ils ne sont ni plus ni moins que des hommes). 

Ny olombelona toy ny molo-bilany, ka iray mihodidina ihany. (Les hommes sont comme le bord d’une marmite, ils ne forment qu’un seul cercle)

Ny ombelona toy ny ladim-boatavo, ka raha fotorana iray ihany. (Les hommes sont comme les ramifications de la tige des courges, au fond il n’y a qu’une seule tige) 

Ny olombelona toy ny embok’akondro : raha manondro ny lanitra iray ihany ; fa raha miondrika, samy manana ny lafiny. (Les hommes ressemblent aux fleurs du bananier : quand elles sont dirigées vers le ciel, elles paraissent ne former qu’un seul tout, mais quand elles s’inclinent, chacune occupe sa propre place)                         

Manao an’Andriamanitra ho tsy misy ka mitsambiki-mikipy. (Nier l’existence de Dieu, c’est sauter les yeux fermés)

Avo fijery ny Andriamanitra ka mahita ny takona. (Dieu regardant de haut voit ce qui est caché). 

Aza ny lohasaha mangina no heverina fa Andriamanitra no ao ambonin’ny loha. Ne te croit pas cachédans la vallée déserte, car Dieu est au-dessus de la tête (n’escompte pas la solitude pour faire le mal).

Tsy misy tsy fantatr’Andriamanitra, saingy minia miondrika izy. Rien n’est caché à Dieu, quoi qu’il veuille bien se pencher (comme pour voir ce que font les hommes).

Ny adala no tsy ambakaina, Andriamanitra no atahorana.(Si on ne trompe pas les sots, c’est qu’on craint Dieu)

Aleo meloka amin’olombelona toy izay meloka amin’Andriamanitra. (Il vaut mieux être coupable envers les hommes que d’être coupable envers Dieu).

Ny tany vadiben-Janahary : mihary ny velona, manotrona ny maty. (La terre est la première femme duCréateur : elle amasse les vivants et entoure les morts).

Ny iray tahitahin’olombelona, ny iray tahitahin’Andriamanitra. (L’un est béni par l’homme, l’autre est béni par Dieu). 

Toy ny akohokely misotro rano, ka Andriamanitra no andrandraina. (Comme le poulet qui boit de l’eau, il ne s’attend qu’à Dieu).

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : Jeu 17 nov 2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×