Proverbes italiens sélectionnés

Les femmes sont comme le crocodile : pour attraper l'homme, elles pleurent ; une fois qu'il est pris, elles le dévorent.

Vite et bien ne vont jamais ensemble.

Qui vit en espérant meurt désespéré.

Le ventre plein fait la tête vide.

Un perroquet parle mieux quand il est en cage.

Qui vit d'espoir meurt de désir.

Amitié réconciliée, choux réchauffés, mauvais dîner.

On ne mange pas le diable sans en avaler les cornes.

C'est le privilège du pauvre de ne jamais perdre que peu.

Le sage sort le crabe de son trou avec la main d'autrui.

Il ne faut pas montrer les fautes d'autrui avec un doigt sale.

Une fois que le bateau a coulé, tout le monde sait comment on aurait pu le sauver.

Cage dorée ne nourrit point l'oiseau.

Souvent le cochon le plus laid a la meilleure part.

Au-dessous du nombril, il n'y a ni religion ni vérité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Que Dieu nous garde du mauvais voisin, et du violoniste débutant.

Au sourd, l'oeil sert d'oreille.

Qui est tombé de cheval dit à l'âne qu'il a voulu descendre.

Baiser de lèvres ne vient pas toujours du coeur.

Qui va lentement va sûrement, et qui va sûrement va loin.

Le jour est le père du labeur et la nuit est la mère des pensées.

Qui te craint en ta présence, te nuit en ton absence.

La fortune a pour main droite l'habileté et pour main gauche l'économie.

Pardonner au méchant, c'est frapper l'innocent.

Qui nourrit les autres chiens mécontente les siens.

Mieux vaut vivre un jour comme un lion que cent ans comme un mouton.

Chacun a un fou dans sa manche.

Ne courez jamais après un autobus, ni après une fille ; il en viendra d'autres.

La beauté du ciel est dans les étoiles, la beauté des femmes est dans leur chevelure.

La mère aime tendrement, le père solidement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : Jeu 17 nov 2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site