Aimer

Aimer

 

Avez-vous ressenti le combat sans merci

Qui torture le cœur s’éveillant à l’amour ?

La tendresse et le moi sont deux grands amis

Qui doivent s’affronter à tout âge et toujours.

 

Aimer est sûrement une étrange aventure,

Refuser d’être soi pour devenir un autre,

Offrir sa liberté comme une signature,

S’enrichir de son âme et lui donner la notre.

 

Aimer, ce n’est pas prendre  et ce n’est pas garder,

 Ce n’est pas un échange, un troc ou un marché,

C’est avoir en commun une œuvre à admirer

Une faim à subir, un chemin où marcher.

 

Aimer, c’est s’exprimer par une prévenance,

Un sourire, un bonjour ou même une caresse,

 Et montrer à chacun, sans la moindre arrogance,

Le choix de notre cœur et de notre tendresse.

 

Aimer c’es employer les mêmes mots usés

Pour redire à chacun un message d’espoir,

Si souvent entendu, si souvent désiré,

Quand le soleil accable ou quand tombe le soir.

 

Aimer, c’est être heureux sans fard, sans artifice.

Ah ! Consentez du moi l’écrasement suprême

Car l’homme devient grand s’il choisit le service,

S’il découvre la vie en mourant lui-même.

 

Aimer, c’est être fort pour devenir esclave,

 Aimer c’est être grand pour se faire petit,

 Aimer, c’est être libre en acceptant l’entrave

Du bonheur du prochain, sans limite et sans prix.

 

P LANARES

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : Jeu 17 nov 2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×