Introduction à la Parasitologie Médicale

INTRODUCTION A PARASITOLOGIE MEDICALE  (première partie)

 

Professeur RASAMINDRAKOTROKA Andry

Faculté de Médecine-Université d’Antananarivo

Madagascar

 

Objectifs :

  A la fin de ce cours l’apprenant doit être capable de :

ü  Définir un parasite, le parasitisme, la parasitologie et la parasitologie médicale

ü  Donner les voies  de pénétration du parasite et la localisation du parasite

ü  Décrire  le cycle évolutif général du parasite

ü  Donner les modes d’action du parasite

ü  Indiquer les voies d’élimination du parasite

ü  Énumérer les Facteurs intervenant dans l'infestation parasitaire

ü  Donner les moyens prophylactiques  de l’infestation parasitaire

ü  Donner le traitement

ü  Donner la classification

I.                  Introduction

  Maladies parasitaires è responsables de morbidité et de mortalité considérable dans le monde

  Exemple :

ü  Infections à Plasmodium :

§ 2,2 milliards d’individus exposés (WHO, 2002)

§ 300 à 500 millions de cas annuels

§ 1 à 3 millions de décès / an (beaucoup d’enfants africains)

II.               Définitions

  Parasite :

ü   «  celui qui vit avec »

ü  Être vivant è se nourrir obligatoirement de façon temporaire ou permanente aux dépens d'un autre organisme vivant  (son hôte)

ü  Présence =/è destruction inéluctable de cet hôte

  Parasitisme :

ü  Association permanente ou temporaire de deux êtres vivants

ü  Seul le parasite è profit

  Parasitologie :

ü  Science biologique è étude des parasites

  Parasitologie médicale :

ü  Partie des sciences cliniques è étude des affections déterminées par les parasites de l'homme

III.           Voies de pénétration du parasite

  Par voie buccale : métacercaires (larves infestantes de douves), …

  Par voie transcutanée : furocercaires  (larves infestantes de schistosomes), …

  Par voie pulmonaire : inhalation de poussières infestées de parasites, …

  Par l'intervention de vecteur hématophage : anophèle dans la transmission de Plasmodium (paludisme), ...

IV.           Localisation du parasite dans l’organisme 

  Du moins évolué au plus évolué :

ü  ectoparasites

ü  parasites du tube digestif

ü  parasites de la cavité générale

ü  parasites des tissus différenciés

ü  parasites intracellulaires

V.               Cycle évolutif

  Suite ou ensemble de transformations (métamorphoses) obligatoires : à partir d'un parasite adulte jusqu’au stade adulte de la génération suivante

  Métamorphoses :

ü  chez le même hôte : parasite monoxène (ex: trichine)

ü  chez plusieurs hôtes successifs : parasite hétéroxène (ex : bothriocéphale)

  1. Cycle direct :

  Larves è immédiatement infestantes et responsables d’auto-infestations chez l'hôte définitif (ex. oxyure)

  Larves è seulement infestantes après maturation de l‘œuf ou de la larve dans le milieu extérieur (ex.: ascaris, ankylostome, …)

  1. Cycle indirect

  Avec un seul hôte intermédiaire (ex. Plasmodium, etc.)

  Avec plusieurs hôtes intermédiaires (ex. Schistosoma, …)

VI.           Modes d’action du parasite 

  1. Action spoliatrice 

  Une dépossession par ruse ou par violence des substances nécessaires à son développement sur un autre organisme

  Exemples : Plasmodium falciparum-ovale-malariae (agent paludisme), Ancylostoma duodenale – Necator americanus (ankylostome), Diphyllobothrium latum (bothriocephale), …

  1. Action toxique 

  Due à des toxines contenues dans les sécrétions ou les excrétions des parasites

  Importante pendant la période de croissance des parasites, où le métabolisme è le plus intense

  Exemple : ascaris, surtout à la phase de migration larvaire intratissulaire et lors de la résorption intestinale d’un ascaris mort

  1. Action mécanique :

  En rapport avec les mouvements actifs (exemple ascaris), leurs déplacements et leurs migrations

  Action mécanique :

ü  è obstructions canaliculaires (ascaris)

ü  è occlusions intestinales (ascaris)

  1. Action traumatique 

  Le plus souvent minime

  Mais la répétition è responsable des troubles importants

  Exemples :

ü  Toxoplasma (lésions rétinienne)

ü  Ascaris (action traumatique par les lèvres de l’orifice buccal  irritant la muqueuse et la fragilisant

  1. Action bactériologique

  Certains parasites :

ü  è transport avec lui à la surface de sa cuticule des germes intestinaux, en particulier du colibacille

ü  è inoculation de bactéries pathogènes

ü  Exemple : ascaris, oxyures, …

VII.        Élimination des parasites

  Voie d'élimination du parasite è importante

  Orientation des moyens de diagnostic positif de l'infestation parasitaire par des examens directs

  1. Excrétions 

  Selles :

ü  œufs ou larves d'helminthes

ü  kystes de protozoaires intestinaux ou des glandes annexes du tube digestif

  Urines :

ü  œufs de Schistosoma hématobium

  1. Sécrétions 

  Exemple : œufs de douve pulmonaire dans les sécrétions bronchiques

  1. Rejet par les plaies cutanées 

  Exemple : larves de filaire de Médine

  1. Intervention de vecteur 

  Prélèvement du parasite chez le malade

  Exemple : anophèle dans le cas du paludisme

  1. Mort de l’hôte 

  Hôte décédé è proie de carnivores

Commentaires (6)

1. Jeu 26 mai 2011

2. labo Mer 09 fév 2011

je voudrais bien avoir les cours de parasitologie générale niveau BTS en laboratoire

3. sidibe Mer 15 sept 2010

je voudrai avoir le cours complet du niveau 2 en Biochimie clinique et en parasitologie Médicale
merci d'avance

4. gwladys Lun 04 jan 2010

je voudrai avoir le cour complet du niveau 1 en biologie clinique

5. boulahia Mer 21 oct 2009

je voudrai bien avoir des cours sur la parasitologie generale

6. merabtine Dim 10 mai 2009

Définir un parasite, le parasitisme, la parasitologie et la parasitologie médicale

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site